Menu Fermer

Les hirondelles bienvenues à l’école de Vouzailles

À Vouzailles, dans la Vienne, une école porte le doux nom d’école des Hirondelles… En 2022, les enfants ont participé à plusieurs activités autour de cet oiseau-emblème avec la LPO, et ont notamment réalisé un film d’animation sur la migration, que nous vous invitons à découvrir.

Dans les plaines du Mirebalais et du Neuvillois (site Natura 2000), les enfants de l’école de Vouzailles veillent sur les oiseaux. Normal, pour un établissement nommé « école des Hirondelles »… Au sujet de ces deux mots, Jean de la Fontaine disait :

« Une hirondelle en ses voyages,
Avait beaucoup appris. Quiconque a beaucoup vu
Peut avoir beaucoup retenu. »

C’est précisément en étudiant ces oiseaux avec la LPO que les enfants ont réalisé un inventaire participatif, un bac à boue (découvrez la recette ci-dessous !), pour fournir aux hirondelles la matière indispensable pour fabriquer leurs nids (ce qui a permis leur retour à l’école ce printemps !), et un film d’animation sur la migration dans le cadre d’un projet Pass-Art. Ces actions éducatives, soutenues par la Direction départementale des territoires et par l’Union européenne, ont été réalisées grâce à l’investissement des maîtresses Frédérique, Catherine, Armelle et Élisa.

Découvrez le film d’animation réalisé par les enfants de l’école des Hirondelles

Favorisez l’installation des hirondelles à l’aide d’un bac à boue

La boue est le matériau indispensable pour permettre aux hirondelles de rénover ou fabriquer leurs nids. C’est un important facteur d’installation et de stabilité d’une colonie d’hirondelles. Son absence peut contraindre la colonie à changer de site de nidification. Or, elle peut devenir inaccessible dans nos villes et villages aseptisés et les printemps secs accentuent sa rareté. Installer un bac à boue est un palliatif efficace et essentiel. Pour cela, il suffit de maintenir à proximité d’une colonie un carré d’environ 1 mètre de côté de terre nue et régulièrement arrosée. Sur sol imperméable, sur un toit plat… un bac peut servir de réceptacle pour accueillir la boue. Pour les puristes, voici la recette idéale : 1/3 de sable fin + 1/3 de terre (si possible de limon) + 1/6 d’argile + 1/6 de gros sable. N’oubliez pas l’eau !

Dessin : Cécile Rousse